babuwenJe sais que vous êtes nombreux à attendre la suite de Lou, mais à deux jours de l'ouverture des Jeux (quoique vu l'ambiance, "examens", "soutenance" ou "coloscopie" seraient plus appropriés, car enfin rien n'annonce que ce qui arrive est de l'ordre de l'amusement) Olympiques, il serait quand même tout à fait saugrenu - voire terroriste - de ne pas effleurer le thème. Séchant gravement sur la question des "Jeux" mêmes, je trouve les "à côtés" bien plus rigolos.

Prenez par exemple les Babuwen. Du jamais vu en matière de civisme. Les Babuwen, ou "Le choc des civilisations expliqué à ma mère par le Parti".

Explications. Pariant sur une marée d'étrangers affluant à Pékin pour les JO (ils sont en fait beaucoup moins nombreux qu'attendu), le gouvernement chinois, dans sa grande mansuétude, a jugé nécessaire, voire impératif, de constituer une petite liste de 8 questions à pas poser à un étranger, et d'afficher cette liste parmi d'autres conseils civiques tous plus farfelus les uns que les autres, sur les nombreux panneaux qui jalonnent la ville. Encore cette foutue manie du pense-bête.

Fidèle à son habitude de s'adresser à ses concitoyens comme s'ils étaient tous pareillement demeurés, le gouvernement chinois s'est creusé le carafon pour établir cette liste, soucieux qu'il est que l'étranger ne soit pas importuné par les multiples questions intrusives que les Pékinois, par nature curieux et communicants, posent à longueur de temps et de façon tout à fait naturelle et spontanée.

- Tu gagnes combien ?
- T'es mariée ?
- T'habites où ?
- C'est quoi ton travail ?
- T'as quel âge ?   etc etc ...

Gnüüüt !!!! perdu !! vous êtes un mauvais Pékinois !!

Par contre les questions suivantes sont tout à fait tolérées :
- t'as pas cent balles ?
- c'est combien ? (de préférence à une jeune fille qui attend une copine)
- t'en veux ?
- est-ce que tu portes une arme nucléaire sur toi ?
- t'es plutôt slip ou caleçon ?
- vous couchez ensemble ? (vécu avec un camarade de fac pendant une visite de musée en 1995)
- quelle est ta fuwa* préférée ? (celle-ci est particulièrement vicieuse vous en conviendrez)

Personnellement mes babuwen sont :
- Purée, t'as arrêté de te nourrir ? t'es maigre ! (top number one)
- Pourquoi t'es venue en Chine ? (déjà posée cent trente douze fois)
- C'est qui tes amis ?
- Pourquoi tu fais un blog ?
- Pourquoi tu mens sur ton âge ? (mais euh, j'ai vraiment 34 ans !)
- T'as fait quoi comme études ? (un intitulé de troisième cycle tout bonnement imprononçable)
- T'écoutes quoi comme musique ? (euh, de la musique)
- Tu veux une cigarette ? (ah ben non hein, j'ai arrêté je vous dis ! ah mais)

Mais je m'égare. Au milieu de ces questions anodines et pourtant déconseillées, les questions portant sur les opinions politiques et les croyances religieuses sont également tabous. On se demande d'ailleurs si les six autres questions ne sont pas là uniquement pour justifier ces deux-là. De toute façon, que le gouvernement se rassure, les dialogues entre touristes et locaux sont déjà rarissimes tant le barrage de la langue est rapidement plus efficace que toutes les listes du monde.

Bref vous l'aurez compris, au pays des JO de Berlin ... pardon! de Pékin, où l'étranger typique est masculin, blond, anglophone, cravaté et prénommé Peter (cf dessin), le plus simple est encore de ne pas se parler du tout, ça simplifie la question.

Et vous c'est quoi vos "babuwen" ?


*mascottes chinoises des Jeux Olympiques