wearetheworld

Juste avant le nouvel an chinois, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres, un bien étrange courrier. Une enveloppe épaisse, remplie de différents documents. Une carte de vœux me souhaitant une bonne année 2008 et un joyeux Noël, un DVD, un cédérom et un livre. Le tout accompagné d'une carte de visite, celle de Tai Lihua, directrice artistique de My Dream.

My dream, my dream
... ça ne vous rappelle rien ? ("One World, one Dream" ... le slogan des jeux olympiques).

Au premier abord, j'ai pensé à une secte. Des images de déesses bouddhiques aux mille bras, auréolées de slogans plus que suspects ("Wishing the world harmony and happiness", "Blessings on you" ...) un mélange de soupe religieuse et images dégoulinantes de mièvrerie. Et puis ... bon sang mais c'est bien sûr ! C'est le Parti qui m'écrit ! Qui d'autre que l'auteur de ce fantasme de "société harmonieuse" pourrait souhaiter au monde "bonheur et harmonie" ?

Le tout est très bien ficelé, "on" y a mis les moyens. Tout écrit en anglais, ce dossier de presse à destination des étrangers, est un redoutable outil de communication. Inattaquable, puisque consacré aux handicapés. Total respect. My Dream, projet artistique de la Troupe des Artistes Handicapés de Chine financée par le gouvernement (d'où les gros moyens), présente des concerts, des numéros de danse et d'acrobaties, dont les scripts sont de toute évidence le fruit de la créativité de l'artiste qui réchauffe de ses chants et poèmes, le Palais du Peuple.

Prenons par exemple le texte de cet inquiétant ballet, "Yellow Earth" (Terre jaune) :

A philosopher once observed that the yellow earth is the cradle of the Chinese nation.
A farmer said that people will not starve to death as long as there is yellow earth.
For centuries, the Loess Plateau has been fascinating its inhabitants.
As our yearnings remain unchanged the hope of the nation is soaring to heaven.

Un jour, un philosophe a remarqué que la terre jaune est le berceau de la nation chinoise.
Un paysan a dit que les gens ne mourront jamais de faim tant que la terre sera jaune.
Pendant des siècles, le Plateau de Loess a fasciné ses habitants.
Alors que nos ardeurs demeurent inchangées, l'espoir de la nation s'élance vers le ciel.

Alléluia.

My Dream et ses centaines d'artistes sourds, aveugles, handicapés moteur, amputés (ils sont donc là ! je me disais aussi, on les voit jamais dans les rues !), a voyagé partout dans le monde pour propager l'harmonie. De nombreuses pages du livre sont consacrées aux témoignages des cinquante pays qui se sont émerveillés devant le spectacle. Tout le monde est joyeux, tout le monde sourit, les entraînements se passent sans souffrances, dans l'épanouissement le plus total, jusqu'au final éblouissant où les artistes saluent les spectateurs, sous les cieux rouges ... de la Chine rouge.

Arf.

Difficile de ne pas faire de rapprochement avec d'autres sourires, d'autres soleils rouges. La seule différence entre l'image du haut et celle du bas, semble être la tête de Mao. Et encore, je suis sûre qu'en grattant un peu, on trouvera une image cachée dans les nuages, le portrait de Hu Jintao subliminal !

Enfin bon, maintenant ils ont des portables et des voitures, et ils peuvent acheter des appartements le long du cinquième périph, si ça c'est pas du changement en profondeur !

Je vous souhaite à tous harmonie et bonheur (mon dieu, ils m'ont eue !).

hongtaiyang

Le président Mao est le soleil rouge dans nos coeurs.

Photo: mydream.org.cn
Affiche: maopost.com