ratatouilleEn cette semaine de congrès, j'aurais pu aborder des sujets graves et sérieux, 17ème Congrès du Parti communiste oblige, mais j'ai choisi de vous raconter une anecdote que les magazines Public ou Voici vont s'arracher, à savoir ma rencontre avec le show-biz.

Depuis quelques semaines, je me rends rendais régulièrement dans une petite cantine sympathique de mon quartier, petit restaurant chinois qui ne paye pas de mine, mais où le plat est bon, le service haikeyi, et la note proche du zéro. J'en avais fait une de mes adresses fétiches pour un casse croûte du soir à emporter vite fait bien fait. Jamais mangé sur place donc.

Jusqu'à cet autre jour, où pour un déjeuner tardif, je décidais de m'y poser, afin de tester l'ambiance, les chaises, que sais-je. Le déjeuner étant très tardif - voire proche du goûter, j'étais la seule cliente. Une autre table était occupée par quelques serveuses et cuisiniers qui vaquaient à d'obscures occupations (pliage de serviettes, rangement de cure-dents, décrottage de saucières ...).

J'enfournais ma huitième ravioli quand soudain, un des cuisiniers qui devait avoir dans les 15 ans, bondit de sa chaise en direction d'un coin de la salle.

- Wouha ! Vous avez vu ??

La huitième ravioli fait un stop de précaution afin de ne pas louper la porte d'entrée de mon système digestif, et je suis du regard le jeune marmiton qui rejoint ses camarades en s'esclaffant, se tapant la cuisse avec sa toque.

- Purée, il était au moins grand comme ça !

Dit-il en écartant ses deux index pour mimer une distance de la longueur de son avant-bras.

- Chuuuut, parle moins fort, la laowai (étrangère) nous regarde !

Yeux exorbités, mains et pieds moites, baguettes suspendues dans les airs, grève immédiate de l'oesophage, mon cerveau fait rapidement  l'analyse de la situation. Grand comme un avant bras + court vite + "chuut, dis rien" + ... eh meeeerde = RAT !

Echange de regards inquiets, ils ont compris que j'ai compris. Leur non-affolement me trouble. Ce rat est-il en fait un habitué, un stagiaire, le mec qui fait la plonge, celui qui cuisine ... ou le menu spécial du soir ? Reste à savoir si je vais partir immédiatement ou laisser passer une ou deux minutes de courtoisie. Des yeux je cherche la bête et il ne me faut pas bien longtemps pour la trouver. Ratatouille est debout sur une table au fond de la salle, et essaye du haut de ses trente centimètres déployés, de monter sur le frigo des boissons. Une fois, deux fois, à la troisième tentative il loupe son envol, et tombe. Et je le perds de vue.

- LA NOOOOOTE !!!

Petit regard d'adieu à la serveuse qui se doute qu'elle ne me reverra plus jamais, la ratatouille n'a jamais été mon plat favori, alors sur quatre pattes et avec une longue queue ...

En tout cas je peux témoigner d'une chose, contrairement à George Clooney, il est beaucoup plus beau au cinéma !