liuxiang... ne sont plus des guerriers, mais des sportifs.

Liu Xiang, Shanghaïen de 24 ans, déjà recordman du monde du 110 mètres haies et champion olympique aux jeux d'Athènes, a remporté hier soir à Osaka, la toute première médaille d'or chinoise (et asiatique) de cette discipline, lors des championnats du monde d'athlétisme. Mal parti, puni sur la ligne extérieure et affublé de son dossard porte-malheur, il a remonté tout le monde, laissant à Trammel la médaille d'argent. C'était beau à voir. Ce qui fait deux Chinois dans les cinq premiers dans une course où disons-le, on n'était pas habitués à voir des asiatiques. Pour sûr ils sont motivés les Chinois ! Je me suis même surprise à stresser pour lui en regardant la course en direct, un peu comme si je soutenais mon champion français. Non mais oh, ça va pas non.

Voilà, maintenant on n'a pas fini de voir la tête à Liu Xiang sur les paquets de yahourts et les publicités pour EMS ! J'ai allumé la télévision cet après-midi dix minutes, et je l'ai vu au moins dix fois sur différentes chaînes.

Vous reprendrez bien une part de Fuwawa (les mascottes des JO) ?