Je ne résiste pas à vous faire connaître cet article dégoté par danwei.org cette semaine. Il s'agit du règlement concernant l'usage du service d'autobus, dans une résidence de luxe à Shanghaï.
Cet article date du 8 mai 2006. La plupart de l'équipe dirigeante de cette résidence est occidentale. Ce règlement s'adresse aux Ayi qui travaillent chez les riches résidents du Shanghai Racquet Club and Apartments. Ayi en chinois veut dire "tante", c'est le terme usité pour désigner l'aide ménagère, que la plupart des chinois aisés et étrangers résidents en Chine, emploient pour faire le ménage, les courses, garder les jeunes enfants, parfois faire la cuisine ...

Voici donc les trois points principaux de ce règlement traduits en français, vous pouvez lire la totalité de l'article ici.
"1. Les Ayi doivent présenter un titre de transport valide à chaque voyage. Pas de ticket = pas de voyage. Les résidents doivent signer une autorisation afin que l'Ayi puisse s'abonner au service du bus.
2. Les Ayi doivent s'asseoir sur les sièges du fond du bus.
3. Les Ayi ne doivent pas être chargées quand elles prennent le bus, et doivent suivre les instructions du chauffeur s'il leur demande de sortir du bus afin de faciliter le voyage des résidents."

On devine que l'envie d'ouvrir une ligne "spéciale Ayi" a du démanger très fort les décideurs de cette résidence, mais quelque chose a du les en empêcher. On devine que Rosa Parks ne doit pas tous les jours reposer en paix.