Et voilà, après deux semaines passées à vitesse grand V, avec un nouveau boulot, un nouveau blog (Blogspirit ne marche pas en Chine allez donc savoir pourquoi), de nouveaux collègues de travail, une nouvelle façon de manger, de se déplacer, bref une nouvelle vie, il fallait bien que je cherche un nouveau chez moi chinois. Comme d'habitude je me suis décidée assez rapidement, après en avoir visité seulement deux !
On peut dire que j'ai eu the coup de foudre ... bon comme c'est un peu grand pour moi toute seule (116m2), j'ai décidé de poursuivre la colloc avec mon précédent colloc.
Ce que j'aime entre autre ici c'est la hauteur : 15ème étage, pas de bruit de circulation, ni surtout, de bruit de chantier, car les chantiers ne s'arrêtent pas la nuit. Et puis la vue, sur Pékin qui se construit.
La signature du bail était assez folklo : ici on signe un contrat comme en France, d'un an renouvelable, avec tous les détails de l'appart, plein de blabla. Et puis on paye cash trois mois de loyer, et un mois en plus pour la caution. Ca en fait des billets sur la table ! Et il y en avait du monde ! La fille de la proprio et une copine, l'agent immobilier et un copain. Après qu'elle ait bien tout compté, la proprio a donné une liasse de billets à l'agent immobilier. Et voilà, affaire conclue. Me voilà ici pour au moins un an. Je continuerai d'aller au boulot à vélo mais je mettrai un peu plus de temps qu'avant, dans les 20/25mn. Et puis j'irai recharger ma carte du compteur électrique à la banque, sans chercher le rapport.

Deux minutes, top chrono
Comme l'appart est tout neuf il n'y avait pas encore de ligne de téléphone ni d'ADSL. Alors la proprio a fait venir monsieur Modem pour m'installer tout ça. Je ne vous mens pas, le type est resté deux minutes top chrono ! Il a allumé mon ordi, clic! clic! clic!, pas la peine de lui traduire les icônes nommées en français, il connait tout par coeur monsieur Modem chinois. J'ai failli lui sauter au cou tellement je trouvais ça extraordinaire, mais il n'aurait pas compris. Emballé, c'est pesé ! Quand je pense que j'avais attendu trois semaines pour recevoir mon pack Cegetel, et encore une semaine avant que ça fonctionne, sans compter les coups de fils au service clientèle qui ne comprend rien et te sert des "Madame Levert" à chaque virgule, bref ça m'avait bien pris un mois pour avoir internet à Paris.

Ici, il n'y a vraiment qu'à vélo que tu vas lentement, pour éviter les accidents.
Voir les photos